J'ai craqué. Depuis 2 ans je voulais acquérir une machine à tricoter. Avec tout le stock de laines accumulé, avec tous les projets en tête, le manque d'envie de tricoter du jersey, et pourtant il faut bien un peu de jersey dans les tricots, j'ai enfin trouvé mon nouveau joujou. Pour celles qui se sont penchées sur le problème du choix de la machine à tricoter, toutes savent qu'il n'y plus qu'un constructeur de machine, silver reed. Toutes les autres entreprises ont arrêté la production depuis presque 20 ans. On ne trouve donc que des machines d'occasion, mais dans quel état, et pas toujours avec la notice d'emploi. Or chaque machine, même si le principe est le même, possède des nuances. Et je ne voulais pas mettre énormément d'argent mais avoir quelques choses de correct sans plus. 

Alors j'ai craqué, pour une Siver Reed LK 150, en promo chez Rascol. Pendant le temps d'attente de la livraison, j'ai épluché toutes les vidéos sur youtube, dans toutes les langues, française, russe, anglais, ... et celles qui aide beaucoup est nanie nana clic clic . 

Je ne vais pas vous dire qu'une inculte du tricot trouvera son compte. Il faut tout de même savoir tricoter aux aiguilles et avoir quelques notions avant de débuter. Surtout des notions de tension pour ne pas casser les aiguilles de la machine. Il y en a  en remplacement dans le paquet mais ce n'est pas une raison de les casser. 

Donc la machine est arrivé un mardi fin de matinée. J'ai lu la notice d'emploi, revue quelques vidéo et hop ! j'ai débuté mes premiers rangs pas sans mal ... un peu coincé, mais sans dommage. Des mailles qui sautent. Des essais et encore des essais ... et en fin d'après midi je suis enfin à l'aise. Une petite écharpe avec un point bizarre, il n'y a pas que le jersey, il y a des trous trous, du jacquard, etc ... tout ... 

test lk 150

 

Et puis je fais mon premier échantillon. Je regarde dans mon stock classé par couleur mes charmantes pelotes. Mais je n'ai pas forcément le nombre de pelotes du même coloris pour réaliser un pull. Alors j'en trouve deux sortes qui sont à peu près du même métrage. Et là en avant pour imaginer un pull, faire l'échantillon machine pour faire les calculs et en avant .... et j'ai tricoté deux heures le premier jour, presque trois heures le deuxième. Fini, le tricotage. Place à l'assemblage ... ah ! que je déteste mais avec du tricot machine, il faut passer par cette étape. Impossible de tricoter en rond, de réaliser un pull sans couture. Mais bon , il n'est pas possible d'avoir le beurre, l'argent du beurre, la crémière et tout le toin toin ... et donc voici mon premier pull totalement fini, lavé et rapassé.

1er pull machine

Il me reste encore une pelote du jaune mais plus de brun moucheté. Et dire que je les ai acheté il y a plus de vingt ans. Les mgasins n'existent même plus. 

Bouhhhh ! mon stock de laine va fondre comme neige au soleil ... Ouai !!!!