Et toujours la suite (j'ai pour l'instant 15 planches de culture et plein d'autres choses ... de quoi raconter plein de truc)

 

planche E et F : 

C'est la fin des haricots, euh non, des petits pois et des navets de nancy ... et je ne suis pas très ravie du résultat. Alors que l'année dernière le même nombre de métrage m'a rapporté 9 kg de petits pois, cette année je n'en ai même pas un tiers. La semence avait été achetée il y a 3 ans. Une année de trop certainement alors que la date limite indiquée sur le paquet n'était pas dépassée. 

Il faut savoir que la semence est fragile. On peut la garder d'une année sur l'autre mais 3 ans, c'est certainement de trop. En plus je n'ai pas les bonnes conditions de conservation, un local frais et bien ventilé. Bref ! Il vaut mieux acheter ses semences chaque année ou au pire tous les deux ans. 

Pour les navets, la semence avait deux ans. Je ne les avais pas trop bien réussi l'année dernière mais je savais que les conditions optimales n'avaient pas été réunies. Par contre cette année, j'en ai bien eu. Ils ont poussé. Mais je suis déçue par leur grosseur. De toute manière, l'année prochaine, j'achète toutes mes semences chez Baumaux. Ils proposent nettement plus de choix que chez Gamm Vert (le seul semencier du coin et dire que je suis dans une zone agricole).  

Au niveau des pois déjà enlevés, j'ai repiqué un excédent de semis de betteraves rouges - il faut savoir que ces dernières, en surnombre lorsqu'on fait des semis, peuvent être repiquées ailleurs. Alors je peux avoir l'espoir de multiplier par deux ma récolte. Ce qui n'est pas le cas avec les radis, les carottes, les navets qu'on doit éclaircir. C'est à dire enlever des pousses pour faire de la place. Et pouf ! des dizaines de graines germées qui passent à la trappe et qui ne deviendront pas de beaux légumes. Du gâchis ! ... qu'on ne peut éviter. 

planche E et F juin 2017

 

Planche G : 

Toujours des tomates, avec quelques graines de haricots nain pour l'apport d'azote et des oeillets d'inde pour favoriser la pollinisation. 

planche G juin 2017

 

Une petite halte là dessus. Et voui je n'ai pas encore fini de parler de ces fameuses tomates. Voici la photo ci dessous d'un autre plant de tomate. Il fait partie de mes semis de cette année, réalisé également fin janvier dans les mêmes conditions. Mais le résultat n'est pas le même. 

Il n'a pas eu droit au purin d'ortie, ni aux coquilles d'oeuf, ni aux bananes. Il n'était pas protégé par un film d'avril à mi mai. Bref ! les pires conditions. Alors bien sûr il porte également des tomates encore verte à ce jour, mais il n'en produira pas énormément, même très peu. Donc entre les tomates photographiées ci dessous et celle ci dessous, la conclusion est évidente. Il n'y a pas que la semence ou la terre qui compte dans la réussite des cultures, mais également tout l'amour qu'on y met. Autant on prépare des mets succulents à nos bout de chou pour en faire de très beaux adultes épanouis. autant il faut en faire de même avec toutes les graines ... qui ne passent pas forcément dans nos utérus ! Bon de là à dire que les cultures sont une affaire de femme, je vais m'en garder ! Bien qu'en faisant de la sociologie rapide, il est vrai qu'on trouve plus facilement des femmes au potager avec une houe et des remèdes de sorcières à travers le monde, et l'homme derrière une machine ou un animal avec des produits chimiques de tout genre !

 

tomates chetif

 

Planche H : 

 

Un essai de culture ... d'artichaut et de blettes. Je n'en ai jamais fait. Il y a des bouquins pour essayer de réussir, des vidéos, je n'en ai pas encore cherché. Au centre il reste de la place pour mettre trois rangées de haricots nains. Je me suis rendue compte que certains haricots semés sur d'autres planches auront peut être du mal à venir à terme. Sur  la planche I vous comprendrez pour quelle raison j'évoque ce problème. 

 

planche H juin 2017

 

Planche I : 

 

Voilà le problème

 

planche I juin 2017

Des plants de courgettes qui arrivent enfin ! J'ai été obligée de refaire des semis car certaines graines (qui avaient 3 ans également) n'ont pas voulu germé. Mais ils vont prendre beaucoup de place. Et là les haricots mis de part et d'autre de la planche ne vont pas trop appréciés. J'aurai dû, comme l'année dernière en mettre qu'une seule rangée mais j'ai voulu trop bien faire. Depuis la prise de la photo, j'ai paillé autour des courgettes pour maintenir au frais la terre et surtout pour éviter aux futures courgettes d'être en contact avec la terre et de risquer de pourir inutilement. 

Et la fin demain .... car mercredi, j'ai une autre belle histoire à raconter ... des histoires d'Héloïse, de Cunégonde, de Bianca, et bien d'autres ...