Le pic, c'est environ 2800 m d'altitude, 30 % d'oxygène en moins que sur le plancher des vaches, une vue extraordinaire lorsqu'il fait beau 

 

Vue du pic depuis webcam

 

Mais dimanche dernier, pour la fête des mères, c'était la tempête de neige. 

 

tempete de neige

 

Voui, la température proche de zéro, de la neige en veux tu en voilà. Des nuages. Un truc à couper au couteau. Pourtant au pied du premier téléphérique, c'était plutôt engageant.

1er téléphérique

S'il n'y a pas de nuage en bas, pourquoi y en aurait il en haut ? Ben non les nuages ne suivent pas la gravité ! Ils se trouvent en haut ! 

Et au niveau du 2e téléphérique, ben, les nuages sont bien là. Ils nous entourent, nous suivent. 

2e téléphérique

Bouh ! pas de beau paysage. Nous étions sur le grand bâteau ivre, au milieu de coupoles, de télescopes, d'instruments en tout genre .... vouai ha ! ha ! des télescopes, même un des plus grands télescope d'Europe ! Et je l'ai vu ce grand télescope monté sur une fourche allemande avec son miroir de deux mètres. Ah ! deux mètres, je chancelle. 

Mais la coupole était bien sûr fermé ; alors peu de lumière ; les photos ne sont pas supers ; mais dans ma tête il y a dans une petite case, le souvenir émouvant de ce grand et beau télescope ... 

 

Telescope

 

que je ne pouvais toucher, manipuler .... Vous trouverez cette année, si vous y montez, une exposition sur les hommes courageux qui ont contruit ce bâteau dans le ciel. Du courage ils en avaient à revendre. Mais l'ascencion est réservée aux personnes sans problème cardiaque. Avec tous les tests faits ces derniers temps, j'ai pu y aller la conscience tranquille. 

Ah ! j'allais oublier. Le repas est délicieux. Les cuisiniers, malgré les conditions de cuisson - la température maximum d'ébullition est de 92 °C - sont des as. 

Toutes les infos ici clic clic

Une webcam jour clic et un eye fish de nuit ( on clique sur nocturne lorsqu'il fait nuit et on voit le ciel étoilé lorsque la nuit est clair ! ) sont disponibles - toujours intéressant lorsqu'on ne peut pas y aller. 

Et donc en conclusion, j'ai vu "mon" télescope, bravé une tempête de neige - ah ! ça fait du bien, depuis plus de deux ans que je n'étais pas dans le vrai froid avec de la vrai neige - ça me manquait ! -- et tout ça pour la fête des mères. J'ai adoré mon cadeau !!!