Les semis sont sortis  de la maison pour aller se confronter à la fraîcheur, pour l'instant de la serre. 

C'est que dans les Landes, les plantations de tomates, piments, pooivrons, courgettes, etc sont prévus pour ce weekend. Et heureusement, car mes semis ne tiennent plus en place. Mes courgettes et quelques tomates sont sur le point de fleurir, alors il est temps d'aller dehors. 

 

Semis avril 2016

 

Alors bien entendu pour que ce joli petit monde trouvent leur épanouissement dans le potager, et bien il a bien fallu ces dernières semaines trouver un moyen pour faire des plates-bandes. Et ce n'est pas une mince affaire d'en faire lorsque le sol regorge de racines de ronces. Et des ronces, ça j'en ai, à foison ; oh ! quelle misère ! Une brouette de racines de ronces sur 6 mètres carrés. Ca vous dit ? Alors la houe, utilisée l'année dernière, je l'ai laissé de côté. Trop de douleurs dans les avant-bras. J'ai trouvé une meilleure méthode : la grelinette ou l'aérabêche à 4 dents (je n'ai pas trouvé la 5 dents et de toute manière c'est largement suffisant) 

Alors un coup de grelinette dans la longueur, puis dans la largeur et ensuite je reviens dans la longueur en faisant des mouvements vers le bas, puis de droite à gauche et de gauche à droite pour faire sortir les racines de ronces. Et elles viennent à moi sans me tuer à la tâche. Et je les arrache facilement ou difficilement lorsque c'est plus profond. En tout cas, comme l'année dernière, je suis sûre et certaines que le livre d'anticipation et les films par la suite se sont inspirés de l'arrachage de racine de ronce. Oui ce livre d'anticipation, la guerre des mondes de H.G. Wells. Les ronces envahissent la terre avec leurs longs mandibules ; Ils sont là, toujours présents et jaillissent sans crier gare et envahissent tout, partout ... et la forme des racines de ronces, je vous assure que ça ressemble aux tripodes. Bref ! j'en fait des cauchemars. J'en ai ma claque de ces racines. Mais j'ai réussi pour l'instant d'être dans le timing des plantations. Vouai ! Je prépare une plate bande en 2 heures ... et je dors pendant 3 heures ensuite ... car le diabète est toujours bien présent et me pourri toujours autant la vie. 

preparation et plantation avril 2016 

 

Et voui ce sont des céleris qui poussent, et on ne voit pas trop bien, une deuxième fournée de radis et carottes en cours, toujours avec la même méthode. 

Et pendant ce temps, que sont devenus, carottes, panais, radis, fraisiers, petits pois .. ??? du mois de février

Et voici

plantation février en avril 2016

 

Ca pousse et je récolte déjà mes radis 

radis avril 2016 

 

Alors bien sûr il n'y a pas que du changement dans le potager. Ailleurs, ça change aussi. 

Des arbres fruitiers, des fargésias, des haies fleuries sont mis en place. 

 

mirabellier avril 2016

J'admire également ma zone "promenons nous dans les bois où la rhubarbe, les vivaces s'épanouissent. Il y a même un chouchou, ou christophine qui prend sa place - il grimpera cette année aux arbres ! 

 

arbres sous bois et chouchou avril 2016

rhubarbe avril 2016 

 

Et je dois évoquer également l'assainissement ... alors là, c'est toujours le même refrain ... le bordel ! 

Voici l'état de l'assainissement après un hiver - il n'y a plus de terre dessus - ou tout s'effondre - alors on a fait venir un camion de terre - bof ! on a cru qu'on allait avoir un camion de terre. Pour 200 euros - c'est cher ça - l'olibrius à qui on a demandé de venir avec son camion nous a ramené soit disant de la terre - soit disant un camion - tu parles ... le camion était rempli à moitié et lorsqu'il a versé la terre, il y avait un gros pot d'échappement qui est tombé du camion. Encore un sal... tut ... à croire qu'il y en a beaucoup ici. Entre les cambriolages et les fouteurs de g... tut ! on ne peut pas dire qu'on puisse cotoyer uniquement des gens sympatiques. Bref ! là on avait vraiment besoin de terre en plus et bien sûr on est tombé sur l'enf... du coin. De toute manière c'est à croire qu'il n'y a que ça dans le coin. 

 

l assainissement en avril 2016 

Vouai, je m'énerve .. mais bon ici on n'arrête pas de s'énerver ...