En attendant de pouvoir poster une visite en image de la ville de Bordeaux ... eh ! oui, j'ai pu passer une journée dans la civilisation ... au bout d'un an. Oui, oui, j'étais allée à Lyon et à Paris il y a 6 mois. Mais je n'ai pas pu faire de visites. 

Donc je suis allée à Bordeaux revoir la civilisation avec mon nouveau transport : STARSHIPPER

 

Starshipper

 

prix de l'aller-retour, car je m'y suis prise 1 semaine en avance : 16 euros. C'est moins cher qu'en voiture ... et moins, largement moins stressant ! 

Ils sont à l'heure. (pas de retard ! même pas un chouillat de minute). Un accueil super par un chauffeur en costard qui vous sert une petite bouteille d'eau (moi, qui avait oublié la mienne, j'étais toute contente ). Conduite irréprochable. Bon, un petit bémol pour les sièges, mais ça va. Bref ! C'est devenu mon nouveau moyen de transport pour rejoindre la civilisation. 

Et qu'ai je fait à Bordeaux ? 

La visite de l'hotel de ville avec un maitre de conférence, prolixe comme j'aime. Super. J'ai adoré. Je n'ai pas vu Juppé car il était trop occupé par Valls ce jour là. Mais un bonheur d'entendre toutes les anecdoctes hyper précises de la construction de l'hôtel de ville. 

Après ce petit plaisir qui a duré 2 heures au lieu d'une - il avait bien compris qu'il avait un auditoire parfait - j'ai eu faim. 

Je me suis rendue Rue pont de la mousque

rue pont de la mousque

 

 

où se trouve au milieu un excellent restaurant ... mais complet .... alors tant pis, je suis revenue sur mes pas et je suis allée ..

 

Bodega bordeaux

 

Ce n'était pas la même ambiance, plus espagnole, pas très bordelais. Bref ! j'y ai bien mangé ... mais l'après midi j'ai eu le ventre barbouillé et je ne vous parle pas du reste ..; heureusement que Bordeaux ne manque pas de coin pour repoudrer le nez. Alors conclusion ! Je vous laisse la faire. 

j'ai profité d'être dans cette rue pour faire mes premiers achats de laine chez "Le fil créatif"  . De la Louisa Harding. 2 pelotes pour me faire un châle ajouré. 

laine louisa harding

 

L'accueil y est charmant. Du choix. J'ai vu de loin - je n'ai pas osé m'approcher de peur de craquer - des tissus magnifiques. Encore un endroit où j'y retournerai.

 

Puis je suis allée à la Droguerie  en espérant que l'accueil y soit moins mouvementé qu'à Strasbourg - je préfère ne plus évoquer cet épisode - Et j'y ai trouvé mon bonheur. J'avais une demande précise. Trouver une laine en 75 m au 50 g, d'aspect chiné, coloris jaune bleuté, une couleur qui irait avec mon nouveau projet de top down. Bingo ! je l'ai trouvé cette laine désirée. Et en plus en grand cône, les 500 g nécessaire, à 4,50 euro les 50 g. Prix plus ou moins raisonnable. 

Top down janvier 2016

 

Et en 3 jours, j'en suis là - disons plus loin depuis - Le début du top est en laine Katia et je poursuis donc avec la laine de la Droguerie. Je vous montre le résultat plus tard, dans 1 semaine, peut être. Mon emploi du temps est chargé en ce moment ! En tout cas les couleurs s'accordent à merveille. 

Puis j'ai fait un 3e magasin La Lainerie 

Accueil super ... bien que la pauvre mercière ait eu une toux à arracher les bronches et pas de ventoline pour calmer tout ça. Le climat bordelais n'est pas super pour les personnes sensible à la poussière ! En tout cas, ça s'est calmé assez rapidement. Nous étions nombreuses dans son magasin ... et bien sûr moi je me suis retrouvée à l'état de petite fille au milieux de ses joujoux. Mais je n'ai pas craqué pour la tweed de chez Rowan - pourtant - mais pour de la Donegal de Lang coloris moutarde ... 

donegal

 

Ce sera certainement une écharpe ou ... c'est la couleur et la texture qui m'a attirée. 

Et la journée s'est terminé par la visite de Bordeaux ... mais ça cest une autre histoire. 

Ouh ! Ce post est long.