SCIENCES, VOYAGES ET CREATIONS

03 mai 2017

Potager début mai 2017

 

Je vais lentement mais surement. Trop de malaises, trop de fatigue. Mi mai j'en saurai plus. En attendant je sème des haricots, des salades, des carottes, etc ... on peut faire tout ça même en étant mal fichu. 

Beaucoup de pluie cette dernière semaine. Tant mieux. Il fait frais mais la température minimale n'est pas descendu en dessous de 2 °C. Donc j'aurai des mirabelles, quelques quetsches, cerises, poires et pommes et beaucoup de fraises et surement des framboises. Les roses sentent merveilleusement bon. Les abeilles butinent dans l'espace "jachère". Un poulailler est en construction. Il doit être terminé pour juin en espérant que le vide sanitaire sera terminé pour avoir le droit d'acheter et de faire circuler les poulets. Des petits pois ont été cueillis et mangés. Des poireaux également. Les choux romanesco se portent bien ainsi que les choux cabus. De nouvelles manières de semer suite aux expériences ratées. Du paillage. Des tomates qui survivent au temps déchaîné. 

 

Les fraisiers sont en plein effervescence ; la première fraise était délicieuse malgré les grosses pluies. Pour parvenir à ce résultat j'ai dû débuter un arrosage à la mi avril. 

fraisiers mai 2017

 

Le noyer amené depuis le Jura l'année dernière bourgeonne. Ouf ! il est sauvé. Beaucoup de mirabelles sont attendus pour le début de l'été. On a plus d'un mois d'avance par rapport à la Lorraine. Le kaki devrait nous donner quelques fruits cette année. Les arbustes et les futurs grand arbres vont bien, surtout le sureau médicinal, qui était en très piteux état à la plantation ( d'ailleurs la pépinière me l'avait donné gratuitement). Et les rosiers ont plus ou moins supportés les grosses pluies. Il y a d'autres bourgeons qui vont éclore dans les prochains jours. 

 

fruitiers et arbustes mai 2017

 

C'est la dalle du futur poullailler. Un gros travail que le zhomme entreprend avec fierté et brio. 

 

futur poulailler mai 2017

 

Et voici le potager composer de 14 planches de cultures notées de A à N. Normalement une 15e planche arrivera en son temps. Il est toujours en pente. 

 

potager haut et bas mai 2017

 

de droite à gauche

planche B  :

une rangée de semis de betterave rouge - j'ai du les recommencer. Sur cette terre il est préférable de faire un gros sillon, d'y mettre de l'or brun, les glomérules de betterave, un peu de terre, et de couvrir d'une petite épaisseur d'ortie ou d'herbe coupée jusqu'à hauteur de la moitié du sillon. Au bout d'une semaine il faut écarter l'herbe coupée et séchée pour donner de l'air aux nouvelles pousses. 

un repiquage de salade, arrosée de jus de purin dilué à 20 % et du poivre noir fraichement moulu tout autour. A cause de la grosse pluie, j'ai mis des demi bouteilles d'eau pour les protéger. Ils sont en pleine forme ... et toujours pas de limaces à cause du poivre. 

une ligne de radis prêts à manger

au fond on trouve des oignons qui grossissent et tout à droite de la planche il y a encore de la place

 

planche C

des salades bientôt bonne à manger, des semis de salades protéger par des cul de bouteilles d'eau, et de nouvelles plantations de salade, arrosées par du purin dilué de temps en temps et une pincée de poivre. 

une ligne non visible à gauche de carottes qui poussent parfaitement avec la méthode employée pour les betteraves.

au fond 6 plants de tomates protégés par un voile en plastique. J'ai pour l'instant repiqué sur 3 planches différentes une trentaine de plants de tomates. Ils sont tous protégés. J'y ai mis en plus de l'ortie et du calcium, des morceaux de bananes pour leur donner du potassium (favorise la floraison), du paillage d'herbe coupée (je n'ai pas de paille) et des graines de haricots nains entre chaque plants pour l'apport d'azote. Sur la planche A j'y ai mis également au milieu des graines de concombre qui pousse tranquillement. Il faudrait que j'ajoute des plants de choux fleurs sur les autres planches. Il y a encore le temps. 

 

planche D 

deux lignes de poireaux près plus ou moins à être mangés

une ligne de semis de carottes préparés de la même manière que les betteraves. 

au fond j'ai repiqué un plant de rhubarbe qui ne se plaisait pas près des chênes. Normalement il est très rare de réussir ce genre de culture dans le sud ouest car il y fait trop chaud. La rhubarbe a besoin d'un bon froid en hiver. Ici on traine en t shirt mi décembre ! et je n'ai pas mis de manteau d'hiver cet année !

planche E et F

4 lignes de petits pois qui poussent moins bien que l'année dernière. Je ne compte pas avoir 9 kg de petits pois. Il y avait des courgettes à cette endroit en 2016. Normalement il ne devrait pas y avoir de problèmes d'association entre les deux variétés mais tant pis. Je ne semerai plus des petits pois fin novembre mais uniquement début février comme en 2016. 

Entre les lignes de petits pois on trouve des lignes de navets de nancy. Une ligne est plus productive que l'autre ... les aléas de la culture potagère où on ne trouve pas forcément d'explication. 

planche B C D E et F mai 2017

 

planche G 

12 plants de tomates

 

planche I 

5 variétés de courgettes. 4 graines sont disposées autour d'une bouteille d'eau coupée et enterrée qui facilitera l'arrosage cet été. De part et d'autres est semés des haricots de 3 variétés différentes. 

planche J 

de l'ail au premier plant ( ail du magasin de légumes Grand Frais qui avait germé) 

2 rangées de semis de panais arrosées de temps en temps avec du purin d'ortie dilué de part et d'autres des choux

1 rangée de plants de choux romanesco paillée

1 rangée de plants de choux cabus paillée 

planche J I et G mai 2017

 

Les plants d'aubergines, de poivrons, de piments seront mis en terre fin de cette semaine si le temps le permet. 

J'ai crée en début d'année une zone aromates sans trop de conviction. Mais avec les dernières pluies tout pousse. J'y ai mis également deux plants de topinambours et replanté un chrysanthème de l'année dernière qui est en pleine forme. 

 

zone aromates

 

Bref si ma santé pouvait aller aussi bien que mes plantations ce serait le paradis sur terre. En attendant je ne peux plus conduire car j'ai évité de justesse un gros accident. Qu'on ait un malaise en conduisant en mettant en danger que soit même, c'est encore acceptable mais là j'aurai pu tuer alors plus de conduite tant qu'on ne sache pas d'où viennent mes gros malaises (ulcères ou autres). 

Pour terminer, côté tricot, je viens à peine au bout de 3 semaines, de terminer la première manche d'un pull pour mon fils ainé. Ca traine, mais ça traine et je déteste ça. 

 

Posté par SOLEIL DE MINUIT à 11:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


14 avril 2017

Potager mi avril 2017

 

Il change  constamment ... c'est la grande période !! 

Mes tomates ; j'ai du me rendre à l'évidence. Les plants étaient bien trop grands dans leurs petits pots. Il a fallu les transplanter. Un 7 avril. Certains ont même déjà des fleurs. 

Alors j'ai tout prévu. Un trou pour y mettre des orties coupées, avec des coquilles d'oeufs ou d'huitres concassées pour éviter la maladie du "cul noir", une bouteille pour l'arrosage, un poteau ... et surtout un voile plastique pour les protéger du froid, de la pluie et que sais-je. 

Alors  pour l'instant voici mon potager avec mes plants de tomates

 

potager 7 avril

 

Et oui les voiles plastiques ne servent à rien, juste à faire des voiles de bâteau potager. Car du froid, y en a pas. La température oscille entre 21 et 29 °C l'après midi et le matin entre 8 et 12 °C. Et de la pluie ? Rien, nada, passerz y a rien à voir. Donc mes tomates poussent. Ils battifolent. Ils font des fleurs, en avril, sans être sous serre. Mais je veille au grain. Les voiles sont fixées en attendant ... 

Depuis cette photo, j'ai transplanté les oeillets d'inde qui protègent le potager d'un peu de tout ... et ce sera plus joli, des choux romanesco et brocolis, des salades. 

Bref déjà 8 planches de culture occupées sur 14. 

En attendant que tout pousse il faut penser également à mettre un peu plus de vie sur le terrain. Juste du gazon, c'est pas mon truc. Alors, alors ...

 

Mes premiers rosiers

the poet s wife et Lady of Shalott

The poet's wife et Lady of Shalott de David Austen

Je n'oublierai pas de lire le poème de ce dernier rosier lorsqu'il sera en fleur 

« Et dans les eaux sombres de la rivière
Tel un prophète téméraire en transe,
Réalisant toute son infortune —
C'est avec une figure terne
Qu'elle regarda Camelot.

Et lorsque le jour déclina,
Desserrant la chaîne, elle s'allongeait ;
Le courant au loin l'emportait,
La Dame de Shallot… »

— Lord Alfred Tennyson, Extrait de la IVe partie  clic clic 

 

Mon leucospermum vulkano clic clic

 

leucospermum vulkano

Un photinia pink marble clic clic

 

photinia pink marble

 

Les voisins ont principalement que le photinia red robin. Je ne l'aime pas. Il est trop rouge. Alors lorsque je suis tombée sur ce pink marble, je n'ai pas pu y résister. 

 

Un Ribes Sanguineum clic clic 

 

ribes sanguineum

Un Buddeleya officinalis clic clic 

 

buddeleya officinalis

 

Un lilas de couleur violet clair ( des rejets pris chez la belle soeur)

 

lilas violet

 

Nota : mes fraisiers sont en pleine forme et je ne regrette pas de les avoir changé de place. En plus les avoir protégé des mauvaises herbes par des sacs de terreau retourné (voui, je recycle tout), ne leur font que du bien. J'ai hâte de manger les fraises. 

framboisiers et fraisiers

 

 

Posté par SOLEIL DE MINUIT à 12:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

01 avril 2017

Potager du 1er avril

 

Beaucoup de travail en ce moment ; ça recommence. Et enfin de la pluie. Il est temps. Nous sommes en déficit. 

Nos fruitiers ne sont pas encore touchés, heureusement ... un petit échantillon mais le noyer qui vient du Jura ne s'est pas encore réveillé. Le mirabellier, le cerisier, les pommiers et les poiriers donnent tous des feuilles et des fleurs. 

verger_1

 

Les fruits rouges vont très bien dans leur nouvel emplacement. Et la rhubarbe est toujours vivante. Va t elle nous donner de belles branches cette année ? 

fruits_rouges

 

Une partie des semis ont déménagés depuis plus de quinze jours dans la serre. Les tomates sont trop à l'étroit dans leurs petits pots. Je n'ai pas de place pour tous les rempoter. Je vais être obligée de les mettre en terre ... mais pas sans protection. Je vous raconterai cela plus tard. 

 

semis 1

semis 2

Les planches de cultures ont été travaillées. J'ai agrandi un peu le potager et je passe de 13 à 14 zones de culture. Et oui, un grillage blanc délimite maintenant notre terrain. Il n'y a pas que celà qui a changé. Mais c'est une autre histoire qui n'est pas terminée pour l'instant. 

PREPARATION PLANCHE DE CULTURE ANNEE 2017

 

Alors j'ai fait des plantations ... 

plantation 1

 

Je ne suis pas satisfaite des petits pois cette année. J'espère que les navets vont les bouster comme l'année dernière. Les graines ont été semées en décembre dernier, car c'est ce qu'on fait en gascogne. Mais bon je n'aime pas le résultat. 

Concernant les plants de salades, j'ai changé de méthode. Lors de la plantation, j'ai bien sûr coupé la moitié haute des feuilles, mis en terre, mais j'ai surtout mis autour de chaque plant du poivre noir fraichement moulu et arrosé de purin d'ortie dilué à 10 %. Bref, pas un seul plant ne s'est flétri malgré les 24 °C de ces derniers temps. Et comble de bonheur aucune limace n'est venue se délecter, même lorsque la pluie et l'orage de la nuit dernière sont arrivés. 

Posté par SOLEIL DE MINUIT à 18:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 mars 2017

Autumn Finnley

 

Pendant que tout pousse, je continue de tricoter ... il me reste encore 1 gilet et 1 pull avant de pouvoir penser à moi. Euh ! pas uniquement pour moi, mais c'est une autre histoire ... 

 

Bref demain 3e fiston aura en main, ou plutôt devrais-je dire sur lui son Autumn finnley ... qui risque de ne pas lui aller correctement. Le modèle de Drops n'est pas parfait. Manche trop longue et corps trop long également et mal taillé. Le système des poches est catastrophique. Bref, à distance j'ai pu modifier les longueurs mais en ce qui concerne les largeurs, je ne pourrai le faire que lorsqu'il l'aura sur lui. Je ramène donc le gilet, une pelote et des aiguilles ... en espérant ne pas tout défaire comme pour ses frères. Le lien du modèle en question clic clic 

 

En fin de compte c'est le troisième modèle de la nouvelle collection homme qui ne va pas du tout. Bref ! une horreur ! 

En image la bête en question qui sera remaniée ...

FINNLEY ROUILLE

 

Ce modèle a été terminé depuis le 26 février et depuis j'ai commencé le même modèle en écru, destiné à mon petit mari, Mais j'ai effectué immédiatement des modifications. J'ai recalculé les manches en fonction de sa taille et modifié le dos pour un rendu plus en V, adapté à sa morphologie. Du sur mesure.

J'ai déjà fait les deux manches et je suis à la moitié du dos-devant. Oui, je suis toujours aussi fénéante. Je tricote toujours sur mes aiguilles circulaires les devants et le dos en même temps. Je n'aurai pas besoin de faire les poches ... car il n'en veut pas ... Vraiment du sur mesure !

 

FINNLEY ECRU 1

Posté par SOLEIL DE MINUIT à 11:31 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

01 mars 2017

POTAGER MARS 2017

 

Les choses sérieuses se poursuivent ... 

 

Les semis vont bien ; celles qui sont en barquettes ont été repiquées en partie , rejointes par des semis de choux, de salades et d'oeillets d'inde. 

semis 1 mars 2017

Et mes tomates sont en excellente forme (c'est la première fois que je les réussi aussi bien, ainsi que les poivrons, les aubergines .. 

 

semis 2 mars 2017

Dans le potager, c'est une autre histoire. Il a plu enfin toute la journée d'hier. Il fait beau à nouveau. 

Vu d'en haut

 

potager mars 2017 - 1

Vu d'en bas

potager mars 2017 - 2

Les légumes poussent comme ils peuvent ; mieux vaut peu que pas du tout. 

LEGUMES 1

LEGUMES 2

 

Et oui il y a un bel intrus au milieu de tout ça .. 

 

Et pensez à mettre des bouteilles d'eau qui ont la forme Badoit ou Quézac de côté. Ils vous serviront lors de la plantation des tomates, aubergines et poivrons, sans parler des courgettes, des melons et des pastèques .... bref il en faudra énormément. 

Posté par SOLEIL DE MINUIT à 12:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


25 février 2017

Repiquage

 

Le travail va s'intensifier dans les prochains jours, mois ... 

 

Les semis

 

A la maison, les semis de tomates,

tomates

 

d'aubergines et de poivrons ont bien poussés ... 

 

poivrons aubergines

 

 

Ceux de mon cher et tendre se sentait à l'étroit dans leur cassette. 

semis à repiquer

Donc ni une ni deux, il était temps de leur préparer un nouveau lit douillet. Chez Grand frais, il y a bien des cagettes qui traînent. Du plastique dedans, agrafé, des pots remplis de terreau .... 

préparation plateau

 

Pour éviter de casser les racines, j'utilise une cuillère à glace avec un manche très long ...

 

cuillère à repiquer

 

Je prépare un trou dans le pot, je prélève un plant et je le transpose délicatement ... 

 

repiquage

 

Et deux cagettes remplis de nouveaux pots, que j'ai pu poser en dessous des premiers. C'est que ça prend de la place tout ça ! 

 

Le potager

 

Au potager, le 24 février était le jour des semis de carottes variété Touchon. Une ligne de 3 mètres de long. J'ai changé la méthode car le rendement ne m'était pas satisfaisant. Cette fois je n'ai pas ajouté des graines de radis au mélange graines de carottes et marc de café. 

Donc, la veille j'ai greliné une parcelle de 1,20 mètres de large et 6 de long, rajouté du compost, passé le croc et finalisé au rateau. Le jour même j'ai préparé mon mélange 50 g de marc de café et 1/2 gramme de graines de carottes. J'ai ouvert un sillon de 3 mètres de long sur la parcelle. J'y ai posé mon mélange. J'ai tamisé du compost. J'en ai mis sur un à deux centimètres. J'ai bien tassé avec ma main gantée. J'ai arrosé une première fois. J'ai mis une couche de feuilles d'ortie coupées. J'ai arrosé une seconde fois. La température l'après midi est de 16 °C en ce moment mais la nuit, il n'y a que 1 °C. Je n'ai pas refermé le sillon pour que la rosée du matin s'écoule bien vers le fond (il ne pleut pas assez depuis novembre) et pour faciliter le desherbage s'il y a besoin.

 

15 jours plus tôt j'avais piqué des oignons de Brunswick. Pas de compost dans ce cas. Juste greliner la parcelle, passé le croc et ratissé. 

 

Mes pauvres poireaux grossissent comme ils peuvent à cause du manque d'eau. Mes aulx poussent sans problèmes car ils adorent un milieu sec. Il me reste également des variétés de choux, et des survivants d'épinards. Bref, s'il ne pleut pas plus j'ai des craintes à avoir pour la suite. il faudra que je m'adapte et que je change certaines habitudes. 

Histoire de trouver les meilleures parades aux problèmes à venir je me suis entourée de très bon livre, riche d'enseignements .... 

P1100459

P1100460

 

Bien sûr il y a également la revue rustica, son calendrier et ses vidéos ... et les vidéos sur youtube, etc ... à faire le tri et à adapter pour sa propre terre. 

Pour les jours à venir, mon calendrier prévoit pour dimanche, des semis d'oeillet d'inde (pour faire fuire les nématodes), de choux fleurs calabrese, de brocolis romanesco et cezar. 

Le 1er mars est le jour des semis de laitues. 

Le 2 mars celui des concombres et des melons

Le 4 mars celui des radis de printemps, des navets de Nancy et Milan et des poireaux montrueux. 

Beaucoup de travail en perspective. Vais-je avois suffisament de place et de pots ? 

 

 

Posté par SOLEIL DE MINUIT à 11:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

16 février 2017

PARIS - MES AUTRES ACHATS

 

 

Mais non je ne fermerai pas cette page parisienne sans parler de mes derniers achats réalisés dans les cavernes st pierrenne et autres ... de quoi faire des chemisiers, manteaux et je passe ... il est vrai que je n'avais pas encore assez de tissus à la maison ... mais oui il me manquait de quoi faire des chemisiers et bon un super coupon de 3 mètres de tissu noir brodé or à 20 euros, je ne pouvais pas laisser ça là bas !!!! 

 

toile 1

toile 2

toile 3

toile 4

toile 5

 

Posté par SOLEIL DE MINUIT à 10:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

15 février 2017

AEF - EXPO - 6e épisode

... to be continued ....

 

Dentelles de Caen et courseulles

 

 Elles étaient également présentes. Pour notre plus grand plaisir. C'est beau. 

 

DENTELLES CAEN

 

 

 

Jolie robe

 N'est ce pas ? 

 

BELLE ROBE

 

 

Concours de tricot

 Le classique speed knitting. Alors cette année j'y suis allée. Emotions assurées. Je n'étais pas à l'aise car tricoter avec des aiguilles 4,5 en métal très lourd avec du fil prévu pour des aiguilles n°3, vouai, vouai, pas très sérieux. Donc pour un premier essai je suis à la 75 e place avec 120 mailles, soit deux rangs. Disons j'ai compris pour quelle raison la gagnante met l'aiguille entre les jambes ... c'est moins lourd ! 

le classement clic clic 

les infos clic clic

 

Et une petite photo de participantes ... pas de photos de mon exploit 

 

SPEED KNITTING

 

Expo Ste Marie aux Mines

 

 Je n'aurai pas le temps d'aller en Alsace en septembre, alors l'Alsace est venue à moi (lol) et j'ai pu me pourlécher les yeux avec ces belles oeuvres. 

 

ste marie1

ste marie2

ste marie3

ste marie4

ste marie5

 

Un exemple de luminaire

 Zhomme, zhomme, j'ai pris les photos pour toi, pour ton imagination, pour tes grandes et larges mains outillés. Mais où vais-je trouvé la vaisselle adéquate ? Dis, déquate, tu me passes la vaisselle idéale ? 

 

theiere

 

 

 

 

Les couturiers M6

 

 Entre Jésus, vouai le mec ... qui sait maintenant coudre .... mais si, il sait coudre. Un vrai mec quoi ! Aller sur sa chaine Youtube. L'adresse est sur la photo. 

 

jesus

 

Et Adelino qui ferait également enrager le prof de Lunéville car lui aussi dès qu'il a compris le maniement du crochet de Lunéville grâce à une vidéo a dit "C'est facile" ... mais il en fait des trucs super ... j'adore ... il s'éclate. 

 

ADELINO

Et Nadia, qjui avait beaucoup de groupies autour d'elle. Mais personnellement son monde Manga ne m'attire pas vraiment.

 

NADIA

Et on pouvait rencontrer aussi la postière avec ses cheveux rouges et la grande écrivaine ... mais Adelino est parfait pour moi !!!  

 

Une expérience de tissage

 Parmi les animations proposées cette année, la little mercerie nous proposer de tisser. Lorsque je suis arrivée sur le salon, c'était le début du projet. Le grand métier à tisser était vide. J'aurai dû me baisser beaucoup ou m'assoir en tailleur ... mais avec une arthrose tout le bas du dos, un genou ko, il valait mieux que je me rabatte sur le petit métier mis à bonne hauteur. 

Donc après mon passage quelques rangs de laine rose avait été tissé par mes petites mains ... c'est facile !!! (à droite du montage photo)

 

tissage

 

Broderie chinoise

 Elle était occupée avec une de ses compatriotes. Alors j'ai profité pour admirer le travail en cours ... et dire que ma soie attend toujours mes mains et mes aiguilles ... 

 

 

BRODERIE CHINOISE

 

On peut bien sûr trouver d'autres reportages sur l'AEF de cette année comme sur l'excellent blog de Miss T (jolie rencontre), clic et clic

Et c'est ainsi que je referme la page Aiguille en Fête année 2017.

Vivement l'année prochaine. 

Posté par SOLEIL DE MINUIT à 11:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

14 février 2017

AEF - EXPO - 5e épisode

... to be continued ...

 

Il n'y avait pas que des artistes en exposition ... bien que j'estime que tout artisan est un artiste. 

 

Le musée de la nacre et de la tabletterie

 Comment ne pas s'émerveiller devant leurs machines si imposantes face aux coquilles irisées et si fragiles ? 80 % de perte pour fabriquer ces si jolis bijoux utilitaires. Non seulement c'est un musée mais également un lieu d'apprentissage, de réflexions afin de perdurer cet art. 

Le musée de la nacre et de la tabletterie est un lieu vivant qui fabrique encore au sein de ses ateliers de magnifiques boutons et dominos pour des commandes exceptionnelles. Situé à Méru, le musée propose  également une programmation d'exposition et d'événements. 

leur site clic clic

Infos AEF clic clic

 

musée de la nacre

 

Broderie moderne Hedebo

 

 Convivialité et bonne humeur sont les maître-mots sur ce stand. Petites blagues en anglais, en danois, en français. Le rire est universel. L'art de la broderie réunit toutes les personnes amoureuses de l'art du fil. A partir de si peu, du tissu, du fil, une aiguille, différentes techniques, des merveilles sont créés, renouvellées, transmises ... 

 

Une courte histoire de la broderie Hedebo :
La broderie Hedebo est un savoir-faire danois unique, reconnu internationalement aux côtés des techniques de dentelles blanches à l’aiguille telles que la broderie vénitienne, Hardanger, française et anglaise. La broderie Hedebo est le nom commun pour sept variantes différentes de broderie qui ont été consécutivement développées et utilisées simultanément au Danemark au cours de la fin du 18ème siècle jusqu’au milieu du 19ème siècle. Jusqu’en 1870, ce sont surtout les paysannes de la campagne d’Hedebo, située entre Copenhague, Roskilde et Køge, qui fabriquent la dentelle à l’aiguille, puis celle-ci devient à la mode auprès des femmes riches à Copenhague. Au début du 20ème siècle, cette mode s’étend à la classe moyenne. À cette époque, la broderie Hedebo était pratiquée dans tout le Danemark mais également vendue et copiée en Angleterre et aux États-Unis. La broderie Hedebo a été présentée à l’Exposition Universelle de Paris en 1877, à la même époque, Thérèse de Dillmont écrit l’Encyclopédie des ouvrages de dames et place la broderie Hedebo sous le chapitre : broderie blanche et dentelle à l’aiguille.

Aujourd’hui :
la broderie Hedebo est toujours en vie ! Au Greve Museum, au sud de Copenhague, depuis 10 ans, un groupe de femmes a exploré les secrets des broderies anciennes ; dans un premier temps, elles les ont copiées puis interprétées. L’exposition à Aiguille en fête montre les résultats du travail de ce groupe au fil des ans. Les broderies exposées sont toutes des broderies contemporaines, basées sur l’héritage historique de la technique Hedebo.
La broderie Hedebo peut être considérée comme une activité digne du « Slow-living », mouvement pour lequel le temps, la qualité et la signification sont les mots clés, où un respect de l’histoire et un sentiment de continuité sont une évidence. Les brodeuses contemporaines héritières de cet artisanat paysan glorieux du 19ème siècle parlent du calme et de l’état d’esprit presque méditatif dans lequel elles se trouvent lorsqu’elles tiennent le textile entre leurs mains et pique l’aiguille d’avant en arrière. Profondément plongées dans la concentration que la broderie exige, elles ressentent un véritable lien avec les femmes paysannes du 19ème siècle. (source http://www.aiguille-en-fete.paris/fr/2016/12/31/broderie-moderne-hedebo/)

 Leur site clic clic 

 

dentelle danoise1

dentelle danoise2

 

 

 

Patch "Jour, semis et entre deux"

 Projet perpétuel et nomade, le projet Patch est une installation collaborative ouverte à tous. Un concept simple et intergénérationnel pour une production vivante dédiée à la richesse des savoir faire et des cultures textiles : chacun(e) envoie un carré de 20 x 20 cm sur le thème "voyage, voyage ... "

Leur site clic clic 

Infos AEF clic clic 

 

patch1

patch2

patch3

 

 

 

 

Claude Monet

 

 Certaines ne l'ont pas oublié, mais l'année dernière un projet fou a été proposé. Demander d'envoyer des petits carrés de couleur au tricot ou au crochet afin de réaliser le tableau "La femme à l'ombrelle" de Claude Monet. Pari tenu. 100 000 carrés reçus. L'oeuvre fait 6 x 4 m. Chaque carré est cousu sur une toile pour plus de solidité ( les carrés à 6 mètres de hauteur n'auraient jamais supporté le poids de l'ensemble). L'ensemble est magnifique. 

leur site clic clic 

Infos AEF clic clic

 

la femme à l ombrelle

 

 

 

Nuido - broderie japonaise

 

 Tranquillement, aiguillée après aiguillée, se profile des paysages apaisants ... 

 

NUIDO

 

 

 

Ecole broderie d'art Luneville

 

Que dois-je dire encore de cette école ? L'excellence à la française. Le cher prof qui n'a pas apprécié il y a quelques années que je dise que "c'est facile" parce que je venais de comprendre le maniement du crochet. Grâce à lui, au lieu de faire mon dossier Fongecif pour apprendre le métier de brodeuses j'ai opté pour celui de chauffagiste ... que je n'exerce pas ! mais je brode ! J'aime toujours autant cette broderie. 

 

BRODERIE LUNEVILLE

 

 

 

Et demain sera le dernier opus de cette saga .... 

 

Posté par SOLEIL DE MINUIT à 11:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

13 février 2017

AEF - EXPO - 4e épisode

 

 ..... to be continued ....

 

VERONIQUE COIFFARD

 

Les pièces de Véronique Coiffard reflètent ses savoir-faire conjugués du crochet, de la broderie et du macramé qu'elle perfectionne au fil des années. Toutes ses créations mêlent des fils et des perles au sein d'un monde végétal et floral très personnel. Son plaisir : associer  plusieurs techniques, jouer la carte des superpositions, juxtaposer  différentes matières dans un libre dialogue. 

Son site : clic clic

Les infos AEF : clic clic 

 

VERONIQUE COIFFARD

 

 

 

RANDI SAMSONSEN

J'ai eu l'occasion de lui donner mon ressenti sur son oeuvre, en anglais, c'était la seule langue commune. Bref, à la vue de ses nouvelles créations, j'ai souri. Les émotions étaient très variables mais toutes dans le domaine du plaisir. Je devrais dire des plaisirs. Autant enfantin, la ressemblance avec les teletubbies, des doudous, autant destressant, des objets à manipuler, que même sexuel. Voui il y a une certaine assimilation à des attributs masculins lorsqu'il fait vraiment trop chaud. On en a ri ! 

Son site : clic clic 

Infos AEF : clic clic 

 

RANDI SAMSONSEN

 

 

 

ASTRID SKIBSTED

 

Astrid Skibsted travaille au sein de son propre studio à Arthus, ville danoise élue capitale européenne de la culture 2017. Le processus de création et les qualités méditaties de la répétition du geste sont au coeur  de sa démarche artitistique. D'une grande exigence sur le choix des couleurs et la qualité des matériaux, il se dégage de son univers harmonie et sérénité. 

Son site : clic clic 

Info AEF : clic clic

astrid skibsted

 

MALIN LEGER

J'ai adoré. Et j'ai osé demandé un autographe à l'artiste au dos de la carte postale de la jeune fille à la perle. 

Son site clic clic 

Info AEF clic clic

 

malin lager

 

 

ARTEXTURES, France Patchwork

 

Fou rire avec une des créatrices sur le stand. Le polystyrène c'est bien pour le transport mais il a tendance à se marier avec les oeuvres 3D. 

La 8e édition du concours Artextures manifeste que l'art du fil est en pleine évolution. Il nous surprend par ses innovations et sa qualité artistique. L'absence de thème permet à chaque artiste de poursuivre sans contrainte son travail dans un domaine qui lui est propre, articulé autour de la fibre. Ici est exposée une sélection de 12 oeuvres. 

 

Leur site clic clic 

 

Info AEF clic clic 

 

artextures1

artextures2

 

.... to be continued .... 

 

Posté par SOLEIL DE MINUIT à 11:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]